Des insertions qui visent un renforcement durable : le cas d’E-CHANGER

Frédérique Sorg Guigma ● echanger ● www.echanger.ch

Coopér-acteur/coopér-actrice (CA) est le nom utilisé par E-CHANGER pour parler de « coopérant/e » : ce terme évoque le fait de coopérer avec les organisations locales avec lesquelles nous sommes en partenariat, afin d’agir ensemble pour un monde plus juste et plus solidaire.

Lorsque nous planifions avec une organisation partenaire l’insertion d’un coopér-acteur ou d’une coopér- actrice (CA), nous visons toujours à répondre aux besoins de renforcement durable de l’organisation. C’est pourquoi la posture spécifique que nos coopér-acteurs adoptent - à savoir celle de travailler avec l’équipe locale pour renforcer l’organisation partenaire dans ses développements stratégiques - est très importante.

Les CA d’E-CHANGER travaillent durant trois ans au sein des organisations partenaires. Avant la dernière année de l’insertion, la prolongation ou la fin de contrat du CA est discutée et planifiée avec l’organisation partenaire. Cette discussion se déroule durant l’entretien tripartite annuel qui inclut l’organisation partenaire, la coordination d’E-CHANGER et le CA : la question du transfert de savoirs, de passation de dossiers et celle de la place occupée par le CA dans l’équipe sont discutées. Le but est que le retrait de l’appui du CA se fasse petit à petit et que les activités et projets soient repris par l’équipe en place de l’organisation partenaire.

echanger

Visite de la délégation E-Changer au Burkina Faso, en 2014. ©Brunot Kaboré

Lorsque l’insertion se poursuit au-delà de trois ans, la prolongation de contrat ne va jamais de soi : les objectifs de l’insertion sont réévalués afin de recentrer le travail du CA sur les besoins de l’organisation partenaire qui auront évolué. Il arrive que le CA travaille sur les stratégies d’autofinancement de l’organisation partenaire, ce qui fut le cas de l’un de nos anciens CA, Brunot Kabore, dans l’organisation burkinabè Handicap Solidaire Burkina. Cette dernière, appuyée par Handicap Solidaire, a développé un atelier de production et réparation de fauteuil pour personnes vivant avec un handicap. Brunot Kabore les a appuyés sur des questions organisationnelles pour le lancement et le suivi de cet atelier.

Il arrive également qu’un nouveau collaborateur soit engagé par l’organisation partenaire, dans le but de reprendre les tâches effectuées par le CA, ce qui fut le cas pour l’insertion de Barthélémy Sam dans l’organisation A2N au Nord du Burkina Faso.

Les stratégies de retrait sont multiples, car elles ont pour premier objectif de répondre aux besoins de renforcement des organisations partenaires, en faisant en sorte que ce renforcement dure bien au-delà de la durée de l’insertion d’un/e cooper-acteur/trice


MEMBRE FICD ● E-CHANGER. Organisation de coopération par l’échange de personnes basée à Fribourg. Antenne régionale Jura – Jura bernois.

Bulletin de la FICD

Abonnez-vous à notre bulletin d'information en cliquant ici.

Facebook

 facebook logo detail Rejoignez-nous sur Facebook